Pourquoi l’aéroport de Port-Gentil était fermé le 18 juin ?

Aeropt-Port-Gentil

Du fait d’un caprice et d’un abus d’autorité de Nicole Assélé, ministre des Sports, l’aéroport de la capitale économique a été fermé par les travailleurs de l’Asecna durant des heures, le 18 juin dernier.

L’aéroport international Ali Bongo Ondimba de Port-Gentil est resté fermé entre 13 et 16 heures, le dimanche 18 juin 2016, suite à une décision du syndicat autonome des travailleurs de l’Asecna. Le syndicat manifestait ainsi son mécontentement suite à l’arrestation du chef de service exploitation de la navigation aérienne, Fernand Edou Mvé. Selon une source du syndicat, l’interpellation de ce responsable des contrôleurs aériens faisait suite à une altercation survenue dans la nuit avec la délégation de la ministre des Sports. Nicole Assélé et sa délégation se sont présentées à l’aéroport à une heure du matin alors que celui-ci ferme à minuit. Fernand Edou Mvé qui était déjà rentré chez lui, a été contraint de revenir à son lieu de travail. Mais il aurait refusé de donner l’autorisation de décoller à l’avion de la ministre, justifiant sa position par l’absence des agents de la météo et des sapeurs-pompiers. Une attitude que n’auraient guère appréciée la ministre des Sports et le gouverneur de l’Ogooué-Maritime, Patrice Ontina, qui l’accompagnait.

La même source rapporte que malgré ce refus, les autorités ont pu après, moult insistances, obtenir la mise en marche du balisage de la piste. Le pilote a donc décollé alors que l’aéroport était dépourvu d’aiguilleurs du ciel, d’agents de la météo et de pompiers. Ce qui, selon les spécialistes de la navigation aérienne, est un risque que ne devrait prendre aucun pilote sensé dans un aéroport international contrôlé comme celui de Port-Gentil.

Lorsque dans la mi-journée de dimanche, Fernand Edou Mvé est interpellé chez lui par les policiers, puis conduit au commissariat central de Port-Gentil, il découvre que l’incident de la nuit n’est pas clos. On lui reproche de s’être présenté à l’aéroport en état d’ébriété et d’avoir tenu des propos discourtois vis-à-vis de la ministre et du gouverneur de la province. Des griefs que rejettent ses collègues qui déclarent avoir assisté à la scène, survenue dans la nuit.  Sa garde à vue a provoqué la colère du syndicat qui a tenu dans l’urgence une assemblée générale. «Nous avons interrompu tous les services de la navigation aérienne de l’aéroport de Port-Gentil à 12h30 TU», écrivent les travailleurs dans le compte-rendu transmis au représentant de l’Asecna auprès de la République Gabonaise. Mais lorsqu’à 16 heures, Fernand Mvé Edou est libéré, le syndicat a aussitôt mis un terme à son mouvement d’humeur, réouvrant ainsi l’aéroport qui aura été fermé pendant trois heures environ

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Don't have account. Register

Lost Password

Register