Hydroflight : Surf au-dessus des vagues du Komo

Flyboard-Gabon-e1499200087738

Se déplacer, glisser, s’élever ou voler au-dessus des eaux, l’Hydroflight est arrivé au Gabon, à travers Keyser Entertainment, une entreprise créée par Eric Kevin Ngadi, qui entend vulgariser ce sport dans le pays à travers le Flybording. Une séance d’initiation et de démonstration de cette activité très prisée par les touristes, a eu lieu sur la plage Bas-de-Gué-Gué à Libreville, le 3 juillet dernier.

Avec ses apparences de jouet pour enfant gâté ou pour adulte richissime, le flyboard est un nouveau sport extrême à la limite de la science-fiction. Si son équipement complexe ne le rend pas accessible à tous, une jeune entreprise gabonaise entend le mettre à la portée de ceux qui le voudraient bien, sur les deux bords de l’Estuaire du Komo.

L’équipement nécessaire comprend une gilet de sauvetage permettant de ne pas couler, une paire de bottillons reliés, équipée de propulseurs et un jetsky. Le flyboard fonctionne à l’eau : un tuyau est relié au jetski dont le moteur envoie l’eau sous pression aux bottines. Ce qui permet à l’utilisateur de s’envoler. Ce sport à la popularité montante dans le monde a donc trouvé un point de chute au Gabon et, plus particulièrement à Libreville. Une jeune entreprise gabonaise dénommée Kayser Entertainment entend donc le vulgariser à travers un projet dédié : les X-Games. «L’entreprise que j’ai lancée il y a peu verra la naissance d’un grand complexe lié au divertissement (jeux vidéo et d’arcade, un restaurants, une boîte de nuit)», a déclaré le promoteur de Keyser Entertainment. «L’objectif est de lancer des activités peu en vogue dans le pays et tournant autour du divertissement», a révélé Eric Kevin Ngadi, informaticien de formation.

«Je me rappelle que dans les années 90, nous avions des salles de jeu. Dans le même esprit, notre complexe sera doté de salles similaires et plus grandes. Avec en prime, des activités connexes autour du sport nautique : les tractées bouées ou encore le jet ski», a ajouté le jeune promoteur. L’idée du sport nautique est ainsi partie du constat de la cherté de la pratique du ski nautique, notamment. En effet, a déploré Eric Kevin Ngadi : «L’activité n’est pas accessible à toutes les bourses, la location d’un jet étant facturée à 100 000 francs CFA/l’heure. Nous ambitionnons donc de rendre le sport nautique accessible au plus grand nombre».

Au-delà des tractées bouées et du jet ski, Kayser Entertainment entend surtout vulgariser une activité en vogue sur les plages européennes et aux Etats-Unis, notamment : le Flybording. Cette activité est pratiquée via un équipement high-tech. «Un pilote se trouve sur le Flyboard relié par un long tuyau à une moto marine. L’eau est propulsée sous pression vers l’appareil, fournissant une poussée permettant au pilote de voler jusqu’à 15 m de hauteur, ou de plonger dans l’eau jusqu’à 2,5 m de profondeur», a expliqué Eric Kevin Ngadi, lors de démonstrations sur la plage du Bas-de-Gué-Gué à Libreville, le 3 juillet 2017.

«Nous avons commencé des initiations au Flyboard le week-end dernier à la Pointe-Denis avec une centaine de personnes. Et là, il est question d’un test grandeur nature sur la plage du Lycée Léon Mba, avant de poursuivre cette série d’initiations demain (le 4 juillet, ndlr). Et le tout gratuitement», a-t-il lancé. Dans cette aventure, Kayser Entertainment est accompagnée par l’entreprise Glisse Evolution.

«Nous avons deux moniteurs, Yves et Greg de l’entreprise française Glisse Evolution qui est un peu pionnière en matière de ski nautique. Je l’ai contactée dans le cadre du projet et nous avons commencé à travailler ensemble», a révélé Eric Kevin Ngadi avant de préciser : «On n’a pas besoin de savoir nager pour pratiquer du Flyboard. Nous avons des maitres nageurs et des gilets pour accompagner les initiés».

Le promoteur a cependant tenu à rendre hommage à celui sans qui cette aventure n’aurait jamais vu le jour : son ami d’enfance Arnaud Engandji, connu pour être le DG de Gabon Oil Company. «Le projet prend forme depuis un moment maintenant. Je l’ai soumis à un ami d’enfance ayant décidé de m’accompagner dans cette aventure. J’ai donc créé Keyser Entertainment avec le soutien d’Arnaud, par ailleurs grand passionné de sport nautique», explique Eric Kevin Ngadi, lançant un ultime appel aux entrepreneurs en herbe.

«J’appelle les jeunes ayant des idées à matérialiser leurs rêves pour booster notre économie. Aujourd’hui, l’on parle de diversification. Et dans ce cadre, le sport nautique est très apprécié de certains touristes. Cette activité apparaît donc comme une belle opportunité d’affaires au-delà du divertissement», a conclu le pionnier du Flyboard au Gabon.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Don't have account. Register

Lost Password

Register